Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 12:11

printemps-louvre-292923.jpg

 

 

Blog en pause pendant un petit  moment...


Pendant ce laps de temps, j'espère que vous allez profiter de la Nature et des merveilleux paysages de printemps...


A bientôt, je reviendrais vite, promis...

 

 

Repost 0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 22:35

Je sais que ça va faire bientôt un mois que nous avons fêté Yule et que je n'ai même pas eu le temps de revenir sur ce sabbat.

 

J'ai passé d'agréables moments pendant cette fête (et pendant toute cette période en fait) et on m'a offert pour l'occasion un livre que j'avais très envie de lire: Le grimoire de l'Apprenti Sorcier d'Oberon Zell-Ravenheart.

 

Je le voulais depuis bien longtemps, non pas parce que je veux apprendre les bases de la wicca (car je pense bien les connaître depuis toutes ces années d'apprentissage !), mais car cet ouvrage a fait polémique !

 

Après avoir feuilleté les premières pages j'ai vite compris pourquoi mais je vais le lire en entier avant de donner mon opinion personnelle sur mon blog.

 

Si quelqu'un l'a lu, je l'invite à m'écrire ou à m'envoyer un commentaire pour partager ses opinions et moi, de mon côté, je vais faire le plus vite possible pour le terminer et en faire une analyse personnelle.

 

9782848950396.jpg

 

Repost 0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 23:00

 

 

Quelques jours encore et on assistera à la naissance de notre Dieu Soleil.AN09_-20spirit_of_-20yule.jpg

Cette année, au lieu de faire un petit résumé comme d’habitude sur Yule et ses symboles j’ai décidé de vous parler de ce que ce sabbat représente pour moi. De plus, vous pouvez déjà rencontrer toutes les informations nécessaires sur mon blog.

 

Alors : qu’est-ce que c’est Yule pour vous ?

 

C’est pour moi, le commencement de l’hiver tout d’abord. Les arbres sont nus, la nature dort à point fermé et le ventre de la terre est en repos. La Déesse a recouvert son corps d’un manteau blanc. On contemple des paysages givrés où tout est blanc, tout est pur et tout est froid. Par ailleurs, à la vue de ce spectacle, on ne peut qu’être envahi par une certaine féerie. La magie est alors présente partout.

 

yule.jpgBien que ces  décors glaciaux nous enchantent, malheureusement, on ne peut pas rester bien longtemps dehors à cause du froid. Alors, on reste bien au chaud, chez soi, et on se prélasse au près de la cheminée. Le feu est alors un moment vital pour se reconnecter avec Dieu qui sommeillait depuis Samhain. Par ailleurs, la bûche est un symbole important durant ce sabbat.

 

Autre alternative pour ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir profiter d’un bon feu de bois, c’est de se réchauffer autour d’une bonne boisson chaude qui embaume tout le reste de la maison grâce à des aromes délicats. Pour ma part, j’aime beaucoup pendant cette période déguster du vin chaud et croquer des petits pains d’épices qui symbolisent bien cette époque festive.

 

Il ne faut pas oublier que Yule est un moment de célébration. On retrouve sa famille ou bien ses frères païens. A cette occasion, on décore l’arbre de Yule qui symbolise le dieu, on prépare un festin qui est un moment de rassemblement et de partage et puis on orne l’autel de houx, de guis, de bâtons de cannelle et d’épices…

Certains wiccans s’offrent même des présents pendant ce sabbat !!

 

J’espère que j’ai pu vous offrir une petite part de ma vision de l’Equinoxe d’Hiver.

Je vous souhaite de très bonnes fêtes !

 

Ambreyule-dieu-deesse-copie-1.jpg

Repost 0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 16:55

Yule approche à grands pas et je n'ai pas encore eu le temps d'écrire un article à ce sujet.

 

Dès que je peux, je vous promets que j'écrirai quelque chose mais en attendant, vous pouvez aller à la rubrique "les sabbats" où vous trouverez de nombreux renseignements sur cette fête.

 

yule38.jpg

Bon sabbat à tous mes chers amis wiccans !!

 

Ambre

Repost 0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 19:26

citrouille_1192075832.jpgComme chaque année, ce Samhain m’a apporté de nombreux changements dans ma vie.

 

En effet, ce sabbat m’incite à me rappeler de mes souvenirs pourtant bien enfouis au plus profond de mon être. De plus, c’est le moment où tous mes doutes refont surface pour me hanter et me guider.

 

Et oui, c’est exactement l’esprit de cette fête : une étape se termine, une autre commence. C’est le moment de se remettre en question, de chasser les mauvaises habitudes, de prendre des nouvelles résolutions. C’est aussi un moment pour se connaître, se comprendre et analyser ses actes.

 

Le Chasseur Cornu meurt pendant cette période mais nous savons aussi qu’il renaîtra à Yule. C’est pourquoi nous devons dire au revoir à une partie de notre vie afin de pouvoir construire quelque chose de meilleur. Comme la déité, il faut recommencer un nouveau cycle car c’est le début d’une nouvelle année.samhain.jpg

 

La mort est aussi  présente pendant ces instants magiques. Il faut avouer que je suis toujours un peu déprimée pendant cette saison : je repense à ma vie mais je repense aussi aux êtres chers que j’ai perdus. C’est une période où je me souviens avec nostalgie des défunts qui ont disparus. Pourtant, il ne faut pas être triste de leur départ mais heureux de la nouvelle vie qui commence pour eux. Le soir de Samhain, la frontière entre les deux mondes est beaucoup plus fine, c’est pourquoi j’aime mettre en terre des pommes pour eux et j’allume des bougies à mes fenêtres pour guider les âmes perdues. Je prie les gens que j’ai aimés et qui ne sont plus de ce monde. Bref, ce sabbat me reconnecte à mes ancêtres et à mon passé.

 

fond-halloween-citrouille-pdi-65.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, cette fête m’aide à chasser la déprime du début de l’automne, elle me guide pour pouvoir commencer sur des bases solides la nouvelle année et c’est donc dans cette esprit qu’à minuit j’allume dans mon Cercle Magique de nombreuses bougies oranges pour célébrer la mort du Dieu et par conséquent le début de nouvelles étapes dans ma nouvelle vie…

 

Il faut souligner aussi que c’est la saison du bon cidre, des bonnes tartes aux citrouilles et des délicieuses soupes de potirons alors n’hésitez pas à en abuser ce soir dans votre temple magique et durant toute l’automne !!halloween_200x200.jpg

 

 

 

 

 

C’est sur cette dernière pensée que je souhaite un bon Samhain à tous mes chers amis wiccans !!

 

 

 

 

 

)o(blessed be)o(

 


 

Ambre LaFey

Repost 0
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 20:26

Avant tout, ce livre est dirigé aux débutants qui n’ont pas accès à l’enseignement magique. Il est à vrai dire très complet et je pense qu’il constitue une bonne base. Malheureusement, il n’existe toujours pas de traduction française pour cet ouvrage, c’est pourquoi je vous mets ici un résumé.

Pour les wiccans qui connaissent déjà bien cette religion, ce livre peut être intéressant pour vous aussi car il explique beaucoup de choses sur la Seax Wicca qui est une tradition qui diffère sur de nombreux points à la wicca européenne et nous montre comment la wicca est perçue aux USA. A mon avis, la Seax Wicca de Buckland est une belle tradition qui peut être pratiquée en solitaire comme dans un coven et elle se rapproche sur beaucoup de points à la tradition de Gardner (même s’il y a aussi de nombreuses divergences). Un seul point négatif à mon sens, je pense que ce recueil ne se centre pas assez sur la divinité. J’ajoute aussi que certaines parties du livre peuvent choquer les lecteurs (nudité, pratique sexuelle pendant les rituels, berceau du sorcier…).

Le livre comporte 15 leçons très bien détaillées et remplies d’informations importantes (et quelques fois difficiles à trouver dans d’autres livres).

 BucklandsCompleteBookOfWitchcraft.jpg

Leçon 1 : histoire de la sorcellerie et introduction à la magie

 

En premier lieu, Raymond Buckland nous fait une petite introduction à l’histoire de la sorcellerie depuis la nuit des temps et prend comme référence les travaux de Margaret Murray (même s’il n’est pas d’accord avec elle sur tous les points). Il commence par parler de la préhistoire et nous raconte qu’à cette époque, la vie de l’homme tournait autour de la chasse et c’est pourquoi il croyait en un dieu cornu qui symbolisait cet évennement. Des rites étaient mis alors en place qui s’apparentait à de la « magie sympathique » afin de demander au Chasseur Cornu de les aider pour traquer le gibier afin de pouvoir se nourrir, s’habiller et s’armer. Buckland évoque aussi le rôle de la Déesse qui est apparue plus ou moins à la même époque et qui représentait la. Fertilité et par conséquent la survie de la race. Encore aujourd’hui, nous pouvons trouver des œuvres d’arts de l’époque qui prouvent ses faits tels que des peintures sur les murs de certaines grottes qui représentent  la chasse et des statues appelées « venus » qui symbolisent la déesse féconde.

Par la suite, l’auteur du livre nous raconte que dans toute l’Europe, on a pu voir pendant cette époque une croyance commune : en effet, presque toutes les communautés croyaient en une déesse féconde et en un dieu cornu. Petit à petit le Dieu de la chasse s’est converti aussi en un Dieu qui représentait la Nature et la mort. Quant à la Déesse de la fertilité, elle a évolué et a représenté progressivement la régénération.

L’écrivain évoque aussi quelques coutumes intéressantes et nous dit que durant tous les rites –fécondité, chasse, besoins quotidiens- il y a avait des prêtres, appelés wicca, considéré comme des sages qui avaient des connaissances dans plusieurs domaines : la magie, les rituels, la divination ou encore l’utilisation des herbes… C’étaient donc des mages mais ils avaient d’autres fonctions tout aussi importantes : ils étaient  avocats, médecins ou prêtes et les rois comme le reste du peuple les consultaient.

D’autres points que je pense importants de souligner, c’est que Buckland affirme que  la Vieille Religion a prédominé les premiers milles ans du christianisme et que par conséquent elle n’est pas morte du jour au lendemain comme certaines personnes peuvent le prétendre et que beaucoup de preuves peuvent l’attester. Par exemple, le Pape Grégoire a essayé de convertir en masse les païens détruisant les temples de la Vieille Religion mais les artisans qui était encore rattachés au paganisme mettaient des figures de leur propre religion pouvant ainsi continuer a croire en leurs divinités tout en assistant aux messes chrétiennes dans les églises. Il est important d’ajouter que beaucoup de concepts païens ont été repris dans la religion chrétienne comme par exemple la naissance de jésus ou la notion de la trinité pour pouvoir ainsi avoir plus de popularité au près des païens et les convertir plus facilement. De plus, Buckland nous informe que les chrétiens ont converti le Chasseur Cornu en diable afin de mettre en relation les païens avec des adorateurs des démons afin d’éliminer plus facilement le paganisme. Quand les chrétiens ont commencé à prendre réellement du pouvoir, seuls les paysans qui vivaient loin des villes continuaient à croire en la Vieille Religion. C’est pourquoi le mot païen vient du latin pagani qui a une relation directe avec la campagne et on désignait ainsi les gens qui n’étaient pas chrétiens (ce terme n’avait pas une connotation aussi péjorative que maintenant). Les paysans de l’époque encore païens réalisaient des rites en l’honneur de la fertilité ou pour avoir plus de moissons mais les chrétiens affirmaient qu’ils faisaient tout cela pour rendre les femmes stériles ou pour pourrir le grain (afin de discréditer cette religion). De plus, certains rites de l’époque ont donné lieu aux légendes d’aujourd’hui que nous avons sur les sorciers. Par exemple, le rite de fertilité se faisait sous la lune et les sorciers montaient à califourchon sur des balais en l’honneur de ce rituel. Les chrétiens déformèrent ces rites pour dire qu’ils volaient dans le ciel.

Plus loin, dans le livre, on nous parle des tortures infligées sur les païens et on nous explique les conséquences négatives et la mort de nombreux innocents. Après tant de massacres et de persécutions, la Vieille Religion s’est faite oublié durant de nombreux siècles afin de vivre dans la clandestinité.

 

Ce n’est que dans les années 50 avec la disparition de la crainte de se faire persécuter que Gardner a défendu l’Art et a été un des premiers à dire ouvertement qu’il était sorcier. C’est grâce à lui que la wicca a eu une expansion croissante et rapide dans le reste du monde car il a toujours voulu faire connaitre et enseigner la magie.

 

Buckland  parle ensuite de lui et affirme qu’il a été le premier sorcier aux Etats Unis a avoir parlé ouvertement de la magie et dire qu’il était sorcier. Cet homme a fait connaitre la magie là-bas. Il ajoute que la wicca a plusieurs branches (saxonne, alexandrienne, gardnerienne etc…) avec des lois et des croyances différentes et qu’au jour d’aujourd’hui la wicca est reconnue comme une religion officielle aux USA.

 

On nous montre par la suite que la wicca a des concepts biens différents de ceux proclamés par les chrétiens  (tristesse, péchés, joie seulement après la mort…).  Et qu’elle croit en un lien fort avec la Nature. Même dans notre époque où la technologie prône, le wiccan continue à voir la Nature comme partie intégrante de sa vie.

On souligne par la suite l’importance de la nature, de la vie des plantes et insiste sur le fait de  ne pas faire du mal à autrui : « fais ce que tu veux tant que tu ne blesses personne ».

 

Il y a ensuite un aparté sur le Conseil des sorciers américains qui proposa un texte de lois pour la wicca en 1974.  Buckland les décrit un par un mais je mettrai ici que les points les plus importants . On nous propose : l’harmonie et le respect de la nature, la reconnaissance d’un pouvoir plus grand que la race humaine, la reconnaissance d’un pouvoir universelle qui repose sur la bipolarité féminine et masculine, la reconnaissance du sexe comme étant quelque chose de positif, la reconnaissance d’une autre dimension, d’un monde spirituel, la suppression de la hiérarchie autoritaire, la demande du respect d’autrui, il n’ y a pas de croyance du diable ou du démon, pas le droit de faire du mal à autrui etc…

 g4h0xtrp.jpg

La leçon 2 : la divinité et la réincarnation.

Buckland insiste dans cette partie sur la croyance d’une existence d’une divinité car c’est selon lui, une partie essentielle de notre la religion. De plus, durant l’histoire de l’humanité, nous avons pu voir comment le Chasseur Cornu et la Déesse de la Fertilité ont adopté de nombreux noms, de nombreux visages et de nombreuses fonctions. Il va même jusqu’à dire, que la déité a souvent été représentée par la dualité (le masculin et le féminin) et que le christianisme fait de même avec la Vierge Marie et Jesus.

Par la suite, l’auteur parle des trois aspects de la Déesse et ajoute que dans de nombreuses traditions attribuées à la wicca il existe de nombreux dieux (par exemple, chez Gardner, chaque rang possède ses propres Dieux).

A la fin de cette leçon, il évoque un point crucial que beaucoup de sorciers oublient : on critique souvent le christianisme qui rejette la partie féminine de la divinité mais dans la wicca il se passe le cas contraire, la majorité des païens donnent beaucoup trop d’importance à la Déesse et laisse de côté le Dieu. Cette manière de penser est  une grave erreur car il ne faut pas rompre ni l’équilibre ni la bipolarité . Il ajoute un paragraphe sur la divinité de la Seax Wicca et nous parle de Woden et Freya qui représentent les dieux de cette religion.

 

La réincarnation existe chez les hindous et les bouddhistes et même dans les premières années de vie du christianisme. Selon l’auteur nous sommes sur cette terre pour apprendre certaines choses de la vie et quand nous les avons appris nous mourrons pour commencer une nouvelle étape dans une autre vie. La Seax Wicca explique que chaque chose vivante à une âme et un humain sera toujours dans une vie future un humain et un chien restera un chien. Par la suite, l’auteur nous parle de la loi du karma, la loi du triple retour puis des théories sur toutes les vies (lils pensent que les âmes continuent à rester près des gens qu’ils ont aimé dans les vies futures). Je pense que ce dernier point peut être largement discuté et que beaucoup de wiccans ne seront pas d’accord sur de nombreuses parties qui se réfèrent à la réincarnation.

 

L’auteur nous enseigne que le temple peut être partout : en pleine nature, dans une maison, dans une pièce entière ou une partie d’une pièce et nous dit que tout dépend des possibilités que nous avons. Il nous donne par la suite la description de l’autel idéal de la Seax Wicca. Selon lui, il faut savoir les points cardinaux de la pièce. L’autel doit être au centre de la pièce regardant vers l’ouest.  Les bougies et les statues représentant le divin peuvent rester sur l’autel. Un cercle doit être tracé autour de l’autel. Il faut par ailleurs une armoire pour ranger ses affaires magiques et avoir plus d’espace du côté est afin de pouvoir rentrer er sortir facilement. Par la suite il nous explique comment purifier l’endroit et nous donne un plan de l’autel. Si le temple est dans un coin de la chambre il faut qu’il soit impérativement vers l’est selon les préceptes de Buckland. Il ajoute qu’il a une préférence pour les autels ronds puis nous décrit les instruments magiques les plus importants (les coupes, le calice, les statues, les bougies et l’encens).

 

Puis vient une petite introduction à la magie. On nous explique l’importance de l’heure dans la magie ainsi que l’importance de la lune et de ses phases lunaires. Il nous donne ses significations et ses caractéristiques. Il y a aussi un paragraphe sur le sentiment et le pouvoir de la volonté pendant un rituel. De plus, dans la Seax Wicca la purification du corps est pris au sérieux : le magicien devra prendre un bain rituel avec du sel marin avant chaque rituel mais il devra aussi ne pas consommer ni d’alcool ni de nicotine et ne devra pas avoir de rapport sexuel 24h avant un acte magique. Comme dans chaque tradition wiccane les plus connues il précise qu’un wiccan ne doit jamais faire du mal autour de lui et doit penser aux conséquences de ses actes magiques.

 

autel.jpgLeçon 3 : les outils magiques, les vêtements et le nom magique.

 

Il nous explique que les outils magiques sont différents d’une tradition à l’autre. Par exemple, chez Gardner ils sont 8 : l’ athamé, l’épée, la baguette, le fouet, le bolline et le pentacle mais dans la Seax Wicca, ils ne sont que trois : le couteau l’épée et la lance. Les outils doivent évidemment être purifiés et consacrés. Les instruments magiques sont souvent fabriqués par le sorcier lui-même.

Il parle ensuite du couteau, souvent appelé athamé et nommé seax dans la tradition de Buckland. Il est fait de fer ou d’acier et il est à double tranchant. Il explique dans son livre comment faire soi-même un athamé. Mais il ajoute que si nous sommes incapables d’en faire un nous pouvons évidemment l’acheter.

L’épée peut être selon l’auteur remplacé par l’athamé. Il nous donne ensuite beaucoup de détails sur les autres intruments comme la baguette, le boline ou la cloche cérémonielle. 

Il évoque ensuite la nudité rituelle, et nous dit que le choix est nôtre. Il explique aussi comment faire une tunique magique.

Il parle des bijoux, chez Gardner par exemple le  port de bijoux est différent selon le rang et le degré : tous les degrés portent un collier mais la Grande Prêtresse porte une jarretière et un diadème en argent où il y a inscrit dessus le quart de lune. Nous avons le choix d’en porter ou non selon la tradition et la voie choisie.

Il nous donne dans son livre l’alphabet runique de la Seax Wicca et nous explique comment l’utiliser. Nous pouvons aussi retrouver dans cet ouvrage d’autres écritures magiques.

Il évoque l’importance du nom magique et nous dit comment en trouver un (grâce à la numérologie ou à l’usage de noms de personnages célèbres…). Il insiste surtout sur la numérotation qui est pour lui le meilleur moyen car ainsi le prénom est en relation directe avec la date de naissance et par conséquent en phase et en vibration avec la personne.

 

Leçon 4  Comment commencergaladriel.jpg

 

Rituels de transition

 

C’est la transition d’une ancienne vie à une nouvelle. L’initiation comporte une séparation, une purification, une  mort symbolique et enfin une renaissance.

Il parle des initiations dans des Cercles Magiques, les différentes possibilités d’une tradition à l’autre et nous explique comment s’auto-initier si on ne trouve pas de Cercle près de chez nous. Beaucoup de branches comme Gardner ne sont pas d’accord avec la dernière option mais c’est à nous de choisir.

 

Cercle magique

 

Bucklanc affirme que ce concept existe depuis très longtemps (rome, babylone…) et qu’on l’utilisait pour se protéger des énergies négatives. Dans la Magie Cérémonielle, tracer le Cercle demande de nombreux calculs pour qu’il soit parfait et puisse fonctionner mais dans la wicca ce n’est pas comme ça. Il doit juste mesurer 9 pieds de diamètre pour un coven et 5 pour un solitaire et doit être dessiné dans le sens horaire deosile commençant et en finissant à l’est et sera marqué avec une corde blanche ou une craie (s’il est temporaire ou à l’extérieur et à la penture blanche s’il est constant). Il sera ouvert et fermé par le prête avec l’épée et aura une bougie blanche à chaque point cardinal du cercle.

L’auteur nous décrit par la suite l’auto consécration et nous explique comment se passe l’initiation dans un cercle chez la Seax Wicca. Il faut ajouter que le rituel ressemble beaucoup à celui de Gardner, on utilise un bandeau pour bander les yeux, la personne est attachée avec des cordes, de plus les parties intimes sont mises en évidence durant un moment et il est préférable que la personne soit nue.

 

Auteltriquetta.jpgLeçon 5 : cercle et rituels

 

Il commence la leçon par une description des covens, le Cercle doit comporter 12 voire 13 personnes. Il insiste sur l’importance de la compatibilité entre les membres du coven car ces personnes feront partie d’une grande famille par la suite.

 

Il raconte comment fonctionne la hiérarchie et la fonction des prêtres dans la Seax Wicca. Les prêtes  sont des femmes et des hommes. Il y a un vote démocratique chaque année et si un prête est voté deux fois, il sera nommé Haut Prêtre. Les degrés peuvent poser des problèmes car ils entraînent souvent un abus de pouvoir. Par ailleurs, la fonction du prêtre est différente à celle du christianisme, c’est avant tout un guide spirituel et non un chef. Par conséquent, tout le monde est égal au sein du cercle

 

Buckland s’exprime par la suite sur le Livre des Ombres. La wicca était au départ une tradition orale (à cause des persécutions) et durant de nombreux siècles rien avait été écrit sur la magie. Le mot ombre se référait aux réunions secrètes des sorciers et chaque cercle possédait son grimoire qui était caché par le prêtre afin de protéger les sorciers et l’Art. De nos jours, tout le monde en a un. Buckland nous  enseigne sa fonction et ses caractéristiques.

Par la suite, l’auteur nous apprend comment fonctionne la consécration des objets et nous décrit son rituel. Un point que je trouve intéressant, c’est qu’il affirme que le propriétaire de l’athamé doit le porter sur lui 24h et l’avoir trois nuits de suite sous l’oreiller après sa consécration.

Enfin, il nous montre comment former un cercle magique dans un coven.

 

Leçon 6 : sabbats et esbatscascade-de-lune.jpg

 

Cette leçon se centre sur les sabbats et les esbats.  Il nous expose son point de vue sur les sabbats majeurs et mineurs et nous donne une explication sommaire du sabbat et de l’esbat.

Le rituel d’un esbat normal de la Pleine lune et de la Nouvelle lune et des sabbats majeurs nous est ensuite détaillé pour un coven.

Pour les sabbats, l’auteur insiste sur l’importance du chant, de la danse et du banquet.

 

Leçon 7 : la méditation et les rêvesastral1024.jpg

 

Il nous éclaircit sur la méditation  qui est un flux énergétique qui ouvre les chakras. Selon lui, ce processus peut changer notre vie. C’est un acte spirituel, curatif et reposant. Il nous. Explique comment méditer à l’aide de schéma à l’appuie, il nous informe sur la conscience, le subconscient et l’inconscient. Il insiste sur le troisième œil et la posture à avoir (la position du lotus est à utiliser seulement pour ceux qui savent le faire.) Le plus important est que la colonne vertébrale soit bien droite. Il nous parle du lieu le plus adapté, la tranquillité de l’esprit etc... Il nous montre une méthode afin de bien y arriver  mais personnellement, je pense que chaque personne est différente et j’arrive à de très bons résultats sans forcément faire pareil que Buckland. Je conseille par ailleurs quelques séances de reiki pour apprendre à bien diriger son énergie.

L’écrivain nous expose aussi sont point de vue sur les rêves. Il nous explique sa puissance et sa signification. Il nous montre comment comprendre et interpréter nos songes et ses symboles qui sont la langue de l’inconscient. De plus, c’est selon lui un symbolisme personnel et universel : même si les symboles sont universelles chaque personne est différente, donc l’interprétation sera distincte d’une personne à l’autre. Une liste des symboles principaux est par la suite écrite dans le livre.

A la fin de cette leçon, quatre autres sabbats sont décrits pour les covens.

 

beltane.jpgLeçons 8 : rituels de passages

 

Cette leçon nous parle du mariage, du baptême, de la mort et de la séparation. Il y a une description détaillée:

-du rite de « handfasting » « union des mains » : dans la Seax Wicca les magiciens doivent être nues pendant le rituel et les bagues sont en or ou en argent avec les noms magiques gravés dessus

-du rite de « la séparation des mains »

-du baptême (qui n’en est pas vraiment un) qui est une petite cérémonie (ce ne sont pas forcément des enfants)

-de l’initiation 

-de la cérémonie d’une naissance

- de la cérémonie d’un décès qui est fait en général dans la joie

 

Il y a ensuite un cours sur la canalisation de l’énergie qui peut être :

- physique: information reçu par un objet physique (comme la lecture dans les feuilles de thé, la cartomancie etc.)

- mental : information reçu par un certain niveau de conscience (clairvoyance, télépathie)

Nous rencontrons par la suite de nombreuses explications pour pouvoir ouvrir et débloquer le canal, pour savoir interpréter les signes reçus. Le pendule est un bon moyen pour nous aider. Mais il existe d’autres méthodes telles que le « berceau du sorcier » qui ouvre les canaux. Le sorcier est attaché grâce à une camisole de force, il y a aussi une capuche qui bloque la vision . Grâce à ce système les sens sont en éveil. Le sorcier est suspendu au plafond, il n’y a aucun contact avec le sol, la tête est attachée, la colonne vertébrale est droite. Ce système est recommandé pour faire des voyages astraux

 

Leçon 9  la divinationimage_086.jpg

 

Il y a une grande description sur le tarot, la boule de cristal, le miroir, les sept baguettes magiques, la chiromancie, les feuilles de thé, la numérologie, l’astrologie et enfin le feu.

 

Leçon 10 : les herbes magiques

 

Nous explique l’usage des herbes qui est utilisée depuis la nuit des temps pour la guérison .

On nous explique : comment utiliser les herbes, comment en faire des boissons, des pommades, des sirops, les infusions. ..

On nous donne les caractéristiques des herbes les plus connues. 

 

Leçon 11 : la magie

 

La sorcellerie est avant tout une religion il y a donc une vénération du dieu et de la déesse. La magie occupe par conséquent une seconde place. Par ailleurs, le mage  pratique la magie qui est une discipline sans pratiquer la sorcellerie (pas de croyance).  Buckland nous expose les différentes sortes de magie et nous dit que la magie cérémonielle est une des plus dangereuses et que par contre, d’autres formes de magie sont pratiquement inoffensives

 

Il expose son point de vue sur l’importance du corps physique : il faut manger sainement et équilibré. Dans la seax wicca le pain, le miel et l’eau doivent être les seuls éléments assimilés par l’organisme durant les 24h avant les rituels. Le sexe, l’alcool ou la nicotine est à éviter. Le pain purificatoire est important.

Il nous parle par la suite

-du cercle magique

- du cône de pouvoir

-de la danse et du chant

-du sentiment

 

On nous informe sur l’accumulation et la libération du pouvoir et sur l’heure propice d’un acte magique. On nous offre des rituels sur la magie des cordes, la magie des bougies, la magie de l’amour (utilisation des poupées magiques), la magie sexuelle ( la plus normale et la plus naturelle pour générer le pouvoir magique grâce aux organes sexuels. Peut se faire en couple, seul, dans une pièce sans personne ou dans le cercle avec tous les frères wiccans. Tout dépend de nos envies et de nos besoins), l’enchantement du le silence ( pour obliger une personne à garder un secret), la protection etc.…

 

Il y a des informations capitales sur :

-Le pouvoir intérieur : certaines personnes ont des pouvoirs psychiques mais tout le monde a des pouvoirs en nous il faut juste savoir s’ouvrir à eux. Le corps a des pouvoirs magiques.

- les sortilèges et enchantements : Il est toujours préférable de pratiquer la magie soi-même que de recourir à quelqu’un car on libère ainsi plus d’émotions.

 

Leçon 12 : le pouvoir de la parole écrite GRI12287.jpg

 

L’auteur justifie la puissance de l’écriture magique afin de pouvoir protéger son travail mais aussi pour focaliser sur le texte plus d’énergie magique.

On nous explique :

-les runes  qui n’ont jamais été une écriture courante. Elles sont utilisées seulement pour des rituels ou pour la divination. Elles ont un pourvoir magique important.Il y a trois classes : l’allemandes, la scandinave et la saxophone.

-l’ alphabet magique

-le hiéroglyphe

-les alphabets de la magie cérémonielle

 

Il y a aussi une partie qui est consacré aux talismans et aux amulettes. Le talisman est fait par homme (il y a une très grande explication bien détaillée pour savoir comment en fabriquer) et  l’amulette  est naturelle (une pierre par exemple).

 

Il y a par ailleurs des partitions pour les chants magiques, des chorégraphies pour les danses, des instructions pour les jeux de sabbats et de nombreuses recettes pour faire du vin, de la bière ou du pain.

 

Leçon 13 : l’aura magique et la guérison

 

-l’aura magique : définition et information pour pouvoir la distinguer

 -la guérison : de nombreux rituels de tout types sont mis à disposition

 

Leçon 14 : informations pratiques

 

Cette leçon est remplie d’informations pratiques : comment fonctionne un coven, ses règles, les abus, accessoires pour les habits de cérémonie, comment dire aux autres qu’on est wiccan, comment se faire accepter etc…

 

Leçon 15 les sorciers solitaires :

 

Il y a une description pour les rituels qui sont adapté aux sorciers solitaires, on nous donne des explications des avantages et des inconvénients… Bucland insiste bien sur le fait que les païens solitaires  sont de vrais sorciers et qu’il ne faut laisser personne nous dire le contraire.

 

J'espère que mon résumé vous aura plu et qu'il vous aidra sur le chemin merveilleux qu'est la wicca

 

)o(blessed be)o(

Repost 0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 13:07



 
Il y a peu, je suis partie en vacances visiter plusieurs pays et pendant ce périple je me suis arrêtée en Grèce où j'ai pu voir Athènes.
Bien évidemment, sur place, je n'ai pas pu résister à faire comme tous les autres touristes et j'ai visité en premier lieu l'Acropole.
Quand j'ai pu apercevoir au loin ce plateau rocheux dressé en hauteur dans le centre de la ville, une émotion particulière a submergé tout mon être : j'allais enfin pouvoir contempler tous ces vestiges du passé que la Grèce Antique avait bien voulu nous laisser.

 
De la place où j'étais, je pouvais déjà apercevoir des théâtres antiques, des sanctuaires ou encore des temples dédiés à des Déités oubliés avec le temps.
 
Je ne sais pas si cette émotion avait un rapport avec le fait que j'étais païenne mais j'avais l'impression de suivre les traces d'une autre civilisation polythéiste. Une civilisation qui avait célébré la Divinité avec des rites proches de la Wicca dans bien des domaines.
 
Arrivée dans l'Acropole, j'ai été ému devant le Parthénon, temple majestueux consacré à la déesse Athéna, protectrice de la cité et déesse de la guerre et de la sagesse.
 
 

 

Mais c'est la contemplation de l'Erechthéion et de ses caryatides qui m'a réellement le plus émerveillée. J'ai commencé à revoir à travers ces monuments des prêtres faire des offrandes ou célébrer la divinité. Poséidon, Athéna ou encore Zeus, pour n'en citer que les plus connus, faisaient partie intégrante de leur vie. Le divin était à ce moment-là représenté sous diverses formes, sous différents visages et sous de nombreuses fonctions. La déité pouvait alors être masculine ou bien féminine et elle était multiple.

 
Durant ce voyage, je me suis mise à réfléchir sur la religion. En effet, à cette époque-là, ils vénéraient plusieurs Dieux et croyaient en des principes bien différents à ceux que nous pouvons connaître aujourd'hui. Par la suite, j'ai commencé à penser à l'histoire de la Grèce Antique et à sa religion et je me suis dit qu'il était bien triste de voir que le monde avait oublié cette époque et relayait cette partie de l'histoire à de simples légendes amusantes.
 
Malheureusement, le temps et d'autres religions ont effacé progressivement le passé. Il ne reste plus que certains vestiges dans quelques livres dédiés à l'histoire et  à la mythologie, dans des musées ou dans certains lieux. Mais l'essence de cette religion a bel et bien été  supprimée et a été remplacée par une religion monothéiste où un dieu patriarcale y règne seul.
 
Heureusement, il reste une poignée de gens qui croit encore à cette magie, qui pense encore d'une manière différente et vénère toujours plusieurs divinités. C'est grâce à eux que la Déesse n'est toujours pas morte et n'est pas tombée dans l'oublie.
C'est pourquoi, je remercie tous les païens à continuer à contribuer à faire vivre à travers eux, à travers leurs rituels et leurs écrits l'âme de la déesse. Merci.

Repost 0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 16:41
princess_light.jpg

Il est vrai que ces derniers temps je ne passe presque plus sur mon blog (à part pour répondre aux commentaires et aux messages privés) et je ne poste plus aucun article et je m'en excuse vraiment.
 
Comme beaucoup de personnes me l'ont demandé, je n'ai pas l'intention pour le moment d'arrêter ce blog et je continue toujours à pratiquer la Wicca. En effet, après presque dix ans à avoir choisi cette voie je ne pense pas arrêter un jour de croire au Divin et en la magie car cette religion (et cette philosophie) m'ont apporté un équilibre et un bonheur immense dans la vie au quotidien. Par ailleurs, la Wicca a répondu à beaucoup de questions qui étaient en moi. Je me rappelle encore la première fois où j'ai pu feuilleter un livre sur ce sujet et me rendre compte que tous les doutes que j'avais pu avoir jusqu'à présent, tous ces questionnements avaient enfin trouvé une réponse qui était en corrélation avec mes croyances cachées. Sans encore trop le savoir, j'avais enfin découvert un mode de vie qui me convenait parfaitement et qui allait me combler de bonheur jusqu'au restant de mes jours.
 
Si je ne publie plus rien ces derniers temps c'est que j'ai beaucoup de choses à gérer dans ma vie de non-wiccane mais sachez que la déité et ses principes païens font toujours partie intégrante de ma vie et qu'il n'y a pas un jour dans ma vie où je ne suis pas connectée intérieurement à la Nature.
 
Je suis toujours aussi émue de voir un coucher de soleil ou d'admirer la Pleine Lune et ses mystères qui l'entourent. La vue de la mer me transmet toujours cette même émotion de sérénité et une promenade dans les bois m'apaise et me redonne toujours de l'énergie.
 
Par ailleurs, j'ai toujours comme projet de finir de lire le livre sur Buckland et d'en faire un résumé pour essayer de partager au mieux les écrits à tous les païens intéressés.
 
Donc, même si je ne suis plus si souvent ici, je suis toujours une païenne qui vénère la Grande Déesse et le Chasseur Cornu et je suis toujours à votre disposition pour toutes vos questions ou tout simplement pour vous aidez sur ce chemin si merveilleux qu'est la Wicca.
 
)o(blessed be)o(
 
Ambre.

 
Repost 0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 22:43

Voici ma prochaine lecture:
 
Raymond Buckland
 
Je pense que la plupart d'entre vous doivent connaitre cet écrivain car c'est le fondateur de la Seax Wica. Il est assez célèbre dans le monde de la wicca.

 

En effet, c'est grâce à lui si cette religion est si connue aux Etats-Unis car il l'a diffusée massivement et a contribué à la rendre offcielle . Il a écrit de nombreux livres ésotériques, à participer à beaucoup de rassemblements païens et il a même fait des apparitions à la télévision !


Buckland a été initié à la wicca de Gardner pour ensuite fonder sa propre branche qui ne respecte pas la loi du secret et accepte la pratique solitaire.


Dès que j'aurai lu ce livre (c'est-à-dire durant l'été) j'en ferai un petit résumé sur ce blog car malheureusement on ne trouve pas ce livre en français.

 

Si vous avez déjà lu cet oeuvre, n'hésitez pas à me donner votre opinion !


Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 22:23

 

wwbksmag015.jpgJe viens enfin de terminer ma lecture du livre de Cunningham, Earth Power, et comme promis, je vous mets ici le résumé que je viens de faire. J’espère que ça va pouvoir vous aider car il est pratiquement impossible de trouver quelque chose sur cette œuvre littéraire qui est pourtant très intéressante.

 

Cunningham nous parle ici du pouvoir de la Terre et par conséquent, de la magie naturelle. Il met aussi un point d’honneur sur l’importance des symboles en nous mettant des exemples insignifiants qui peuvent pourtant opérer de nombreux changements sur nos vies. Par exemple, dessiner sur le sable un symbole magique qui sera effacé par les vagues peut libérer un pouvoir dans l’univers. Il ajoute que la magie n’est pas surnaturelle comme on pourrait le penser et raconte que la nature permet la magie et que ce n’est point l’œuvre de Satan, des anges déchus ou des démons comme peut l’affirmer la religion chrétienne.

Pour Cunningham, la magie n’a pas de mystère, elle est partout, autours de nous et dans la nature (fleurs qui éclot, bruit du vent…).

Il dit aussi que l’homme doit se connecter à la Terre, chose que l’humanité est en train d’oublier, et parle de l’importance de  la magie positive qui peut changer un homme, la terre et par conséquent l’univers.

Il nous raconte que le magicien n’a pas besoin d’instruments coûteux achetés en boutique mais  qu’il peut les trouver partout grâce à la nature (eau des rivières, grains de sables, herbes magiques…). Quelques bougies, des cordes ou un miroir peuvent s’ajouter à ses produits naturels pour conduire le païen sur son chemin vers la magie. La magie est par conséquent quelque chose de simple et elle n’est pas compliquée ou cérémonielle comme certaines religions l’affirment.

Par ailleurs, il pense que nous pouvons tous aider les autres grâce à la magie et par la même occasion nous aider nous-mêmes à la seule condition que ces changements doivent être positifs.

Par la suite, nous pouvons rencontrer certaines explications sur la force des symboles qui sont autours de nous et qui peuvent nous guider dans nos questions personnelles grâce à notre analyse et à notre intuition.

Il évoque aussi l’imagination et la visualisation. L’imagination aide à la visualisation durant un acte magique qui pourra se faire par exemple devant un verre d’eau, dans un chaudron ou encore dans les flammes d’un feu. Il nous parle aussi de l’importance de la concentration, de la relation entre le pouvoir et les émotions et de l’importance des quatre éléments magiques.

 

 

Il y a ensuite de grande description sur les éléments et sur la magie qui en découle.

 

Il nous enseigne et nous décrit :

 

La magie de la terre : description de différents rituels (afin d’aider un malade ou nous soigner, pour éviter d’avoir des problèmes, bouteilles protectrices à base de terre   )

 

 La magie de l’aire : définition des quatre vents et leur invocation. Description de la magie des quatre vents (pour prendre une décision, prendre contact avec un ami absent, vaincre la peur...)

 

La magie du feu : Description de certains rituels : purification, enchantement et protection, travaux de divination, guérison…

 

La magie de l’eau  contempler l’eau pour des travaux de voyance, la magie des puits et des sources, des étangs, des ruisseaux, les lacs sacrés…

 

La magie des pierres. Il insiste sur le fait que nous n’avons pas besoin d’acheter des pierres coûteuse mais que les pierres, les petits cailloux du jardins, les galets des plages ont des pouvoirs énormes. Il nous enseigne la méditation sur les roches et nous donne quelques rituels grâce à l’utilisation des  pierres magiques.

 

La magie des arbres : l’auteur insiste sur l’importance des forêts et de la puissance des arbres. Il ajoute que nous pouvons communiquer avec eux et qu’ils peuvent nous aider pour toutes sortes de magie. Il ne faut pas faire de mal aux arbres, ou planter des clous dans les trous comme certains magiciens font pour recevoir de la magie d’eux mais les respecter. Il y a aussi des descriptions de différents rituels avec les arbres et une classification des arbres, leurs pouvoirs et leurs caractéristiques.

 

La magie des images : C’est pour lui un des moyens les plus utilisés dans l’histoire de la magie. Ici, nous ne trouverons que la description de la magie des images en fonction de la magie positive. Il y a des descriptions de différents rituels : enlever de mauvaises habitudes, maigrir, la magie de la pomme, de l’amour…

 

La magie des nœuds : est une magie qui est selon lui passée à la trappe mais qui a encore énormément de pouvoir. Se fait avec des cordes de couleurs différentes. Tresser est une action magique.

 

Il y a aussi des descriptions sur la magie des bougies, de la cire, des miroirs, de la pluie, des orages et du brouillard et enfin des mers.

 

J’espère que le résumé vous a aidé un peu !

Bonne lecture à tous !!

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Ambre LaFey
  • Le blog de Ambre LaFey
  • : Wiccane depuis huit ans je vous présente ici mon Art. Sur ce blog vous ne trouverez pas d'extrait de mon Livre des Ombres mais seulement quelques écrits, ma philosophie.
  • Contact